Comme le rappelle très justement Roger Brunet (2004)*: « Les territoires changent, la géographie se fait tous les jours« . Voici donc, un diaporama (.ppt)** sur les étapes de la construction européenne de la naissance de la CEE aux derniers élargissements de l’UE en janvier 2007 (Roumanie, Bulgarie). Il tient aussi compte de l’élargissement à venir de l’espace Schengen à partir du 21 décembre 2007 (Les Etats baltes, la Pologne, la République tchèque, la Slovaquie, la Hongrie, la Slovénie et Malte). Une mise à jour nécessaire et un outil qui semble efficace pour enseigner la construction européenne en classe de troisième.

Quelles sont les étapes de la construction européenne ?
Les élèves ont à leur disposition un fond de carte (fichier .doc). La légende (chronologique) correspond à celle du diaporama, ce qui permet de faire le point étape par étape et de construire progressivement une carte de synthèse : les origines du projet, CECA en 1951, Traité de Rome en 1957 et création de la CEE, Europe des six, des 9 en 1973, des 10 en 1981, des 12 en 1986, Réunification allemande en 1990, Traité de Maastricht en 1992 et création de l’UE, Europe des 15 en 1995, zone euro en 2002, Europe des 25 en 2004 puis des 27 en 2007. L’appui cartographique permet de montrer le glissement du centre de gravité de l’Union européenne vers l’est au profit notamment de l’Allemagne.

Les enjeux de la construction de l’Union européenne peuvent être abordés à partir des diapositives 10, 11 et 12:

10- Quels sont les critères d’adhésion à l’UE et les élargissements futurs ? Pourquoi la demande d’adhésion de la Turquie a-t-elle été différée ?

11- Comment fonctionne l’UE ? Quelles sont les institutions de l’Union européenne et où sont-elles localisées ? (Commission européenne, Cour de Justice, Parlement européen, Banque européenne à localiser par les élèves sur la carte).

12- L’approfondissement : Les Etats adhérents ont-ils le même niveau d’intégration (espace Schengen et zone euro à délimiter par les élèves)? Pourquoi l’Union européenne reste un espace à géographie variable ? Quel avenir pour l’UE face au double rejet de la Constitution européenne par la France et les Pays-Bas en 2005 ?

En conclusion, et pour faire le lien avec la partie du programme de troisième consacrée à « la Géographie du monde d’aujourd’hui », il est possible d’ouvrir le débat sur la propagation à l’échelle mondiale du modèle régional avec la construction d’autres ensembles supranationaux comme l’ALENA ou l’ASEAN à la suite de la construction européenne. la régionalisation apparaît pour Marisol Touraine*** comme « le moyen d’organiser la mondialisation du marché, de l’apprivoiser et de s’y préparer« . Elle ne serait alors qu’une étape préparant l’effacement inéluctable des frontières. Pour d’autres, et en lien avec l’essor de la vitesse, la régionalisation en grands ensembles mène à la constitution de nouvelles enveloppes territoriales pertinentes (Ollivro J., 2000)****. Le débat reste ouvert chez les géographes…

A vos vidéoprojecteurs…

*BRUNET R., Le Développement des territoires: formes, lois, aménagement. Ed. de l’Aube et Région du Nord-Pas-de-Calais, p.11.

** diaporama téléchargeable sur le site académique d’Orléans-Tours à l’adresse suivante: http://www.ac-orleans-tours.fr/hist-geo/pedagogie/college/college-pedago3e.htm

*** TOURAINE M., Le bouleversement du monde. Géopolitique du XXIe siècle. Paris, Seuil, p.210

**** OLLIVRO J., L’homme à toutes vitesses. De la lenteur homogène à la rapidité différenciée, Presses Universitaires de Rennes, 181 p.