Le tremblement de terre au Japon en mars 2011, suivi d’un tsunami et d’une catastrophe nucléaire permet de mettre en perspective le thème de géographie sur les inégalités face aux risques, en le comparant, dans une autre étude de cas, au tremblement de terre survenu en Chine, dans le Sichuan, en 2008.

La séquence de géographie sur les inégalités face aux risques naturels peut être aisément complétée par la partie du programme d’éducation civique consacrée aux risques majeurs (technologiques).

Ainsi, je propose ici une séquence (3-4 heures) sur ces thèmes, inspirée de l’ouvrage dirigé par Gérard Granier, Enseigner le développement durable, Scéren, CRDP de l’Académie d’Amiens, 2010.

Question : Quels sont les différents types de risques que courent les sociétés humaines ? Quelles sont les inégalités devant les risques naturels et technologiques dans le monde ? Quelles différences existe-t-il entre un pays riche et un pays pauvre face à une catastrophe ?

I. Etude de cas : Le tremblement de terre en Chine (Sichuan) en mai 2008

  • Etude du dossier du manuel lelivre scolaire.fr (p. 226-227 du manuel papier)
  • Introduction des définitions d’aléa, risque et catastrophe.

II. Etude de cas : Une catastrophe naturelle et technologique au Japon (11 mars 2011)

  • Etude d’un dossier documentaire comprenant carte, photos, texte, vidéos.
  • Cela permet de mettre en application les trois définitions vues lors de la première étude de cas et ainsi de lire les deux catastrophes selon une grille « développement durable » et retrouver les enjeux social, environnemental et économique dans ces deux cas.

III. Comparaison des deux séismes

  • La comparaison se fait sous forme de schéma fléché, comme proposé dans l’ouvrage de G. Granier.
    Le schéma pour les pays du Sud est proposé et explicité en classe. Ensuite, les élèves complètent un schéma similaire mais vierge, pour les pays du Nord et l’exemple du Japon.

  • Comparaison : l’impact des catastrophes varie en fonction du type de pays (d’où la définition de la vulnérabilité)

Conclusion : rédaction d’un paragraphe expliquant les inégalités face aux risques à partir des deux études de cas du chapitre.