J’ai commencé la séquence par définir le terme « rural ». A partir de là, et avant de lancer le PP, j’ai fais un brain stroming avec les élèves : « Quand je vous dis rural (ce qui se rattache à la campagne), à quoi pensez-vous, quelles images vous viennent en tête ? ». Et je listais au fur et à mesure au tableau ce qu’ils me disaient. Leurs réponses correspondaient aux 3 premières photos du diaporama . A partir de là j’ai commencé à nuancer. Etude de cas village vietnamien puis village d’Ablis en France (j’ai été aidée par une collègue pour Ablis). L’étude du village vietnamien m’a permis de commencer la réalisation de croquis et schéma avec les élèves, ça a été ensuite repris sur l’étude de cas d’Ablis. J’ai terminé l’ensemble de la séquence en mettant l’accent sur la grande diversité des paysages agricoles via des photos : entrainement des élèves à décrire à l’oral les paysages.

Depuis l’invention de l’agriculture, vers 8 000 av. J.-C., les espaces ruraux ont été aménagés, de manière à produire notre nourriture. En 2015, près de 90% des paysages de la planète sont des paysages ruraux et la moitié de la population mondiale vit dans des espaces ruraux.

Comment vit-on dans la campagne aujourd’hui ? Quelle sont les relations entre le monde des campagnes et le monde des villes ?

I. Etude de cas comparée : Habiter un village vietnamien et habiter Ablis en France

Trace écrite

La riziculture nécessite beaucoup de main d’œuvre. Elle entraine une forte densité de population (nombre d’habitant par kilomètres carrés).

Les conditions de vie et de travail sont très difficiles ce qui entraine un fort exode rural (départ des habitants des campagnes vers les villes pour y trouver des conditions de vie meilleures).

La riziculture est une agriculture vivrière (destinée à nourrir la population proche) mais le surplus est vendu.

Le diaporama en PDF et au format natif est disponible pour les adhérents des Clionautes

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.