Le Croissant fertile, une notion qui a vécu ?

La plupart des cours, manuels et séquences concernant l’Orient ancien comportent cette notion de croissant fertile, souvent associée à une carte qui englobe la Mésopotamie et l’Égypte.
En réalité, dans l’espace qui est présenté comme fertile souvent avec une couleur verte sur les cartes, la culture des céréales n’a été rendue possible que par l’irrigation. Ce croissant n’est pas « fertile », par nature, mais grâce au travail des hommes. C’est l’irrigation, notamment à partir de canaux, qui a été rendue possible par l’utilisation du naphte, Jacques CONNAN Le bitume dans l’Antiquité
Errance, 2012, 269 pages, cartes, illustrations, 35 euros
http://clio-cr.clionautes.org/le-bitume-dans-l-antiquite.html#.U_28lWMbJU8
à partir des pétroles accessibles directement qui permettaient de réaliser l’étanchéité des réseaux d’irrigation.

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.