Temps:  2, 3 heures.

Auteurs: Alexia Durando, Valérie Manac’h

Démarche : les élèves constituent des équipes et découvrent le plateau et les cartes plastifiées. Des cartes situations et des cartes Q.C.M. en lien avec les cultures de la sensibilité, du jugement, de la règle et du droit, de l’engagement, permettent de provoquer des discussions dans les groupes sur la vie au sein du collège. La trace écrite peut être réalisée par les élèves, avec correction si nécessaire du professeur. Une activité qui se veut expérimentale et permet par le jeu d’aborder des thèmes sensibles. À chaque professeur de l’adapter ou de faire créer les cartes par les élèves.

Notions >>>

– Rôle du règlement : bien vivre ensemble, condition de sécurité « pédagogique » et « affective »

– Comment est décidé le règlement ?

– Punitions si le règlement n’est pas respecté

– Définition des droits et devoirs des élèves

– Mise en situation : « que faire quand… ? », exemple : témoin d’une situation de harcèlement.

Questions en lien avec les nouveaux thèmes du BO du 26/07/18 :

– Comprendre le rôle de la loi et des règles dans un cadre qui définit les droits et devoirs de chacu–

– Avoir du bon sens dans une situation : comment agir ? = Éthique personnelle

– Notion de respect de soi et des autres

– Distinguer une inégalité et agir 

– Comprendre comment s’applique la loi ou la règle

– Comprendre quels sont les principes et les valeurs de la République Française et leur application dans le cadre de l’école : liberté, égalité, fraternité, laïcité

– Comprendre le caractère démocratique du fonctionnement de l’école : élections, représentativité, instances diverses.

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l’enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l’espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.