La Révolution Française, Première République et Premier Empire (1789-1815)

Fin 1788-début 1789, le Royaume de France va très mal : le roi est surendetté et ne peut plus aider son peuple, qui souffre de la faim car les dernières récoltes ont été mauvaises. A cause de l’endettement, le roi ne peut diminuer les impôts alors que le peuple est déjà dans la misère; de plus, il ne parvient pas à faire passer un impôt auprès de la noblesse, qui se révolte et fragilise encore son pouvoir.

Face à la crise, il décide de réunir les États généraux du royaume, c’est à dire les représentants de la noblesse, du clergé et du peuple, pour essayer de trouver des solutions. Mais les élus du peuple, qui représentent 90% de la population, ont le même nombre de voix que ceux de la noblesse et du clergé, représentant seulement 10% de la population. Déçus par les décisions des États généraux, les représentants du peuple refusent les résolutions prises par le roi, la noblesse et le clergé.

La frise chronologique

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.