http://rubenoppenheimer.com/work/

Réalités et limites de la puissance de l’Union européenne (UE)

Démarches

  • Étude de cas au choix : une candidature d’adhésion.
  • La puissance de L’Union européenne est replacée dans le contexte des pôles majeurs de l’organisation de l’espace mondial.

Connaissances

  • L’Union européenne, pôle mondial :
  • Le rayonnement de l’Union européenne s’exerce sur son voisinage : échanges, coopérations, demandes d’adhésion.
  • À l’échelle du monde, l’Union européenne apparaît comme un pôle
  • économique et commercial majeur, appuyé sur la puissance financière
  • de l’euro, mais dont le rôle diplomatique et militaire reste limité.

Capacités

  • Localiser et situer l’Union européenne sur un planisphère des grands
  • pôles de puissance mondiaux.
  • Identifier des attributs de la puissance de l’Europe et des limites
  • à cette puissance

Pourquoi l’Union européenne est-elle une grande puissance ?

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l’enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l’espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.

I) L’UE, un pôle majeur de la mondialisation

L’UE est la première puissance économique et commerciale du monde grâce à l’intensité de ses échanges entre pays membres. Ses 508 millions d’habitants, au revenu élevé, représentent l’un des premiers marchés de consommation au monde. Les entreprises de ses pays membres produisent près d’un tiers de la richesse mondiale et exportent dans le monde entier et cinq des États-membres font partie des dix principales puissances économiques mondiales.

Au 1er janvier 2015, la population de l’Union européenne à 28 comptait 508 millions d’habitants selon Eurostat. Avec un taux de croissance annuel de +2,6 pour 1 000 habitants, soit 0,2 million de personnes supplémentaires par rapport au 1er janvier 2014, l’UE a doublé son accroissement naturel par rapport à 2013.

L’UE s’appuie sur :

  • une agriculture aux rendements élevés ;
  • la 2ème industrie mondiale ;
  • des services performants (transports, tourisme, recherche, etc …) ;
  • de nombreuses firmes multinationales (Airbus, Michelin, Carrefour, Total, Nestlé) ;
  • la recherche scientifique ;
  • une monnaie unique, l’Euro ;
  • les bourses de Londres et de Francfort ;
  • le 1er pôle d’émission de IDE (Investissements directs étrangers).
  • Les échanges commerciaux dans le monde

http://benharoushg.canalblog.com/archives/2015/09/18/32643284.html

Les investissements étrangers de l’UE

Eurostat

Londres et Paris sont des métropoles au rayonnement mondial, très bien connectées aux réseaux de la mondialisation.

Londres, ville mondiale

Les ports de la Northern Range comptent les deux plus grands ports européens : Rotterdam et Hambourg, et forment la deuxième façade maritime la plus active au monde.

France et Europe dans le monde

Très investie à l’ONU et au G8, l’UE joue un rôle politique et militaire marginal par rapport aux USA ou à la Chine. Les décisions communes dans ces domaines sont difficiles à prendre pour les 28 États membres.

************************************************************************************************

« l’Union européenne ne dispose toujours pas d’une armée commune telle que l’avait, par exemple, prévu le projet de Communauté européenne de défense rejeté par la France en 1954. En outre, elle ne se pense pas comme une puissance militaire et n’a pas vocation à le devenir, en tout cas à un niveau comparable à celui des États-Unis. L’UE se conçoit elle-même, depuis ses origines, comme une entreprise de pacification et comme un antidote à une expression violente de la puissance. Il semble dès lors logique qu’elle se contente de se doter de moyens lui permettant d’assurer un rôle de pacification, de stabilisation politique ou de soutien aux processus de démocratisation de par le monde. Cela n’exclut pas pour autant une véritable communautarisation de ces moyens, qui n’est cependant pas à l’ordre du jour à l’heure actuelle. En tout état de cause, l’Europe de la défense ne vise pas aujourd’hui à constituer une armée européenne qui se substituerait aux armées nationales. Dès lors, au sens premier du terme, la défense de l’Europe passe par les États et par l’OTAN : la protection d’un pays relève d’abord de l’échelon national puis de l’Alliance atlantique. Cependant, cela n’a pas empêché l’Union de développer depuis la fin des années 1990 un certain nombre de moyens d’action et de structures pour donner un contenu à sa politique de défense. »
Quelle politique de défense pour l’Union europeenne
************************************************************************************************

Croquis: pôles, flux, réseaux de l’espace mondial

Puissance : État ou territoire qui se distingue par son poids territorial, économique et démographique, ainsi que par son influence militaire, diplomatique et culturelle.

G8 : réunion des 8 plus grandes puissances économiques mondiales.

II) L’UE, un rayonnement régional

L’UE réalise de nombreux échanges commerciaux avec ses pays voisins. Elle achète des produits énergétiques (pétrole, gaz) et vend des produits manufacturés ou des services.

Le commerce extérieur de l’UE

L’UE a d’ailleurs signé des accords de coopération avec les pays voisins :

L’UPM (Union pour la Méditerranée) a pour but de rapprocher les deux rives de la méditerranée autour de sujets ou projets communs (environnement, transports …) ;

la politique européenne de voisinage

Une « politique de voisinage » qui fournit une aide économique à 16 pays proches (Mauritanie, Maroc, Algérie, Tunisie, Égypte, Israël, Autorité palestinienne, Jordanie, Liban, Syrie, Géorgie, Arménie, Azerbaïdjan, Moldavie, Ukraine, Biélorussie).

Quelles frontières pour l’Europe ?

Dans le cadre de son élargissement, l’UE fait l’objet de nouvelles demandes d’adhésion. Si la Croatie est entrée en 2013, certaines candidatures restent en débat comme celle de la Turquie. Pour faciliter leur développement, les candidats à l’UE reçoivent des fonds de « l’instrument d’aide de pré-adhésion ».

************************************************************************************************
« La question de l’adhésion de la Turquie à l’UE a provoqué en France un grand débat véritablement géopolitique. On y fait grand cas de la géographie ou de l’histoire : les uns soulignent que 3 % seulement du territoire turc se trouve sur le continent européen, tel qu’il est délimité par les détroits du Bosphore et des Dardanelles, les autres contestent cette façon de voir les choses et rappellent que, durant des siècles, les Turcs ont joué un rôle important en Europe. Un des grands arguments favorables à la candidature de la Turquie est qu’il s’agit du seul pays musulman doté depuis trois quarts de siècle d’un État laïque et que l’Europe montrerait ainsi aux pays arabes qu’elle n’est pas un « club chrétien ». L’autre grand argument contraire à l’adhésion de la Turquie est l’effectif de sa population Avec plus de 70 millions d’habitants et une croissance démographique qui est encore assez forte, elle serait dans vingt ans, avec plus de 90 millions d’habitants, l’État le plus peuplé de l’UE et elle disposerait donc dans les instances européennes du pourcentage de voix le plus élevé. »
Y. LACOSTE, « L’Europe et ses limites », Hérodote n°118, 2005
************************************************************************************************

Instrument d’aide de pré-adhésion : aide de l’UE aux pays engagés dans un processus d’adhésion pour le développement économique ; social, et rural.

L’UE attire aussi de nombreux migrants venus des rives de la Méditerranée, même si ses frontières sont de plus en plus contrôlées et fermées.

Plan d’accueil des migrants