Continuité pédagogique:

à l’aide du manuel Hachette (2016) et grâce à une sélection de documents vidéos, audios, écrits, la séquence s’organise autour d’un support, un jeu traditionnel des sept familles (Libération et reconstruction; présidents de la Ve République; Mai 1968; les évolutions de la société française; femmes et émancipation; pratiques culturelles et artistiques; repères de la Ve République), les élèves doivent rechercher les informations en s’aidant de chaque énigme, d’un ou de plusieurs documents du livre, de vidéos en hyperliens (sources très variées).

Afin de pouvoir différencier les apprentissages, une fiche est distribuée avec les réponses désordonnées. Mais, il est possible de donner aux élèves autonomes le jeu tel quel. Il est aussi possible d’utiliser le support réellement pour jouer et /ou, pour de la remédiation ou de l’évaluation formative.

Temps: 4 heures

Attendus de 2020/ confinement: « donner des repères en lien avec la fondation de la IVe République et à de celle de la Ve République, puis on montrera comment l’État-providence s’est adapté aux évolutions de la société. »

Supports vidéos (sources): Musée de l’Immigration, site de l’Élysée, Histoire par l’Image, Lumni, …

Contenu de la séquence:

– le jeu des sept familles

– la fiche d’aide avec les réponses dans le désordre par famille

– la correction

– le lexique

– le cours-noyau

Notions et mots-clés: alternance -baby-boom- cohabitation – contre-culture – crise économique – culture jeune – démocratie sociale – Émancipation – Épuration – État-providence –  féminisme – I.V.G. – référendum (rappel) – société de consommation – 

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.