Voici la première séquence du programme d’histoire de 3e sur laquelle les concepts de « guerre totale » et de « brutalisation » (G.L Mosse) est tout particulièrement travaillé. J’ai souhaité pour cette séquence utiliser des sources un peu différentes que celles que nous trouvons habituellement dans nos manuels. Il s’agit aussi pour les élèves de donner un ancrage local au conflit. Le travail fait en classe a été prolongé par un devoir maison que les élèves ont plutôt pris plaisir à faire.

L’étude du chapitre « Civils et militaires dans la Première Guerre mondiale » doit mettre en évidence [une mobilisation] « des civils et des militaires » [mettant ainsi à l’épreuve] « la cohésion des sociétés » et [fragilisant] « durablement des régimes en place ». En plus des problématiques évoquées précédemment, les fiches Eduscol soulignent l’importance de certains aspects comme le génocide arménien en 1915 ou encore la révolution bolchévique. Cette séquence se prête à la mise en place de situations d’apprentissage variées. Dans le cadre de ma progression annuelle, je choisis de travailler plus particulièrement les compétences suivantes : développer des capacités de d’expression et de communication, se repérer dans un système d’information et interroger les informations trouvées et se repérer dans l’espace et dans le temps. C’est donc les domaines 1, 2 et 5 du socle commun de connaissances, de compétences et de culture, qui seront ainsi développés.

Cliquez sur les vignettes des cartes postales pour ouvrir les documents

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.