En lien avec les cultures de la sensibilité, de la règle et du droit, du jugement et de l’engagement, une activité sur l’égalité hommes-femmes à partir de l’exemple d’une footballeuse.

« L’égalité des filles et des garçons est la première dimension de l’égalité des chances que l’école doit garantir aux élèves : il s’agit d’une obligation légale et d’une mission fondamentale […]. « La Convention Interministérielle pour l’Égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes dans le système éducatif » a été signée en 2013, pour une durée de cinq ans. Elle dégage trois chantiers prioritaires :
– acquérir et transmettre une culture de l’égalité entre les sexes,
– renforcer l’éducation au respect mutuel et à l’égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes, s’engager pour une plus grande mixité des filières de formation et à tous les niveaux d’étude » (site Eduscol).

Dans le prolongement du « vivre ensemble » du cycle 3, une activité sur le refus du sexisme, tâche complexe centrée sur sept thèmes en lien avec le questionnement sur l’égalité filles/garçons.

On part de leurs représentations pour aboutir à la construction d’un jeu de sept familles, prétexte au travail collaboratif et aux échanges sous forme de débats entre les membres des groupes. L’activité tient dans le temps imparti, elle complète les thèmes précédemment abordés sur les discriminations (antisémitisme, racisme, intolérance culturelle, sexisme, …).

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.