ÉVALUATION sous la forme d’un QCM.
Temps: 30 minutes.

Connaître et utiliser les repères suivants:
– le mur de Berlin, 1961/1989.
– Carte des blocs au moment de la guerre froide.
Raconter les crises étudiées et expliquer en quoi elles sont révélatrices de la situation de guerre froide.

« Starter » de l’évaluation peut-être utilisé dans une tâche collaborative: les 1er et 2 mai 1950, en pleine guerre froide, la petite ville de Mosinee dans le Wisconsin (USA) organise un gigantesque jeu de rôle pour démontrer les ravages du communisme. Le magazine Life a couvert l’événement. En quelques heures, le chef de la police, le représentant de l’Église, le rédacteur en chef du journal local et tous les citoyens éminents sont arrêtés. La ville se retrouve coupée du monde, les routes bloquées par des barrages, le réseau téléphonique sous contrôle. Une partie des habitants manifeste dans les rues pavoisées de drapeaux rouges en scandant « Staline est notre chef », et « la religion est l’opium du peuple », tandis que d’autres attendent patiemment devant la porte de magasins mal approvisionnés ou de restaurants ne servant qu’une soupe de pommes de terre, du pain noir et du mauvais café. Les livres censurés de la bibliothèque sont saisis ainsi que les armes personnelles – une provocation bien plus mal vécue que la confiscation des livres » … L’usine de papeterie qui fait vivre la ville, est nationalisée, un nouveau code du travail interdit la grève, instaure le travail aux pièces et exige des ouvriers quatre heures de travail gratuit, offertes à l’État.
Le 2 mai, à la nuit tombée, un gigantesque feu engloutit tous les symboles du communisme puis la foule entonne le « God bless America ». Tout rentre dans l’ordre …

Source : L’Histoire, « L’Empire américain », n°56.

Le QCM en accès réservé

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.