Aujourd’hui, les migrations, légales ou clandestines, sont en forte augmentation dans le monde.  Elles concernent environ 250 millions de personnes (soit + de 3% de la population mondiale) en 2018.


« Nous sommes entrés dans un monde d’interdépendance et de communication généralisée pour lequel la mobilité des personnes est devenue un principe irréversible avec lequel il faut apprendre à vivre. Nous sommes dans un monde où tout le monde voit tout le monde, ne cesse de se comparer à l’autre et de déployer un imaginaire qui est, cette fois, à la dimension de la planète tout entière. Un monde dans lequel nul ne pourra plus jamais se voir interdire de penser que la souffrance des siens pourrait être moindre ailleurs, un monde où l’absence d’avenir chez soi suscite l’espoir de trouver un correctif ailleurs. Un monde où l’humanité est, pour la première fois dans l’histoire, tributaire de la planète tout entière. Un monde où chacun des 7 milliards et demi d’humains est comptable autant que solidaire de tous les autres […] ».  Bertrand BADIE, professeur des Universités à l’Institut d’études politiques de Paris, Libération, 2018


Supports: manuel Nathan, 2016, documents divers choisis par le professeur

Temps: 5 heures + une heure d’évaluation

Compétences travaillées: savoir se repérer dans l’espace, analyser un document, utiliser des ressources numériques, pratiquer différents langages en Histoire-Géographie

Démarche: la séquence commence par deux études de cas (un exemple de migration forcée: les Rohingyas, un exemple de migration économique: le Venezuela). La mise en perspective permet de présenter la diversité des flux, des migrations, de leurs effets sur les hommes, les sociétés, les territoires. Deux activités d’approfondissement sont envisagées: l’Union européenne et les migrations; les migrations environnementales (activité TICE).

Évaluation(s): à venir

Bibliographie:

Atlas des migrants en Europe, sous la direction d’Olivier Clochard, éditions Armand Colin, Paris, 2017.

Un monde d’inégalités, sous la direction de Bertrand Badie et Dominique Vidal, aux éditions La Découverte, Mesnil-sur-l’Estrée, 2017.

« Tous migrants ! », 60 dessins de presse, préface de Benjamin Stora, aux éditions Gallimard, Paris, 2017.

Data#Gueule, 38 sujets d’actualité décryptés, sous la direction de Julien Goetz, Henri Poulain, Sylvain Poulain, aux éditions Marabout, Espagne, 2017.

Hors-série « Atlas des nouvelles routes », Courrier international, septembre-octobre 2018.

Carto, n°50, novembre-décembre 2018, dossier « Migrants en Europe », pages 12 à 23.

Atlas des migrations environnementales, de Dina Ionesco, Daria Mokhnacheva, François Gemenne, aux éditions Sciences&Po les Presses, 2017.

Dé-cam-per de Lampedusa à Calais, sous la direction de Samuel Lequette et Delphine le Vergos, aux éditions la Découverte, 2017.

« Atlas des migrations. Un équilibre mondial à inventer » par Catherine Wihtold de Wenden, éditions Autrement, 2018.

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.