Un premier chapitre en classe de 5e, volontairement long (8 heures), avec de nombreuses compétences travaillées.

Objectifs de connaissances : Les EDC permettent l’observation de croissance démographique de niveau différents selon les pays. Les effets en sont également différents. D’où la nécessité de mettre en place un mode de développement différent.

Objectifs de compétences :
Présenter et comprendre une caricature
Présenter et comprendre des graphiques
Présenter et comprendre une carte par anamorphose
Pratiquer différents langages (réalisation de tableau bilan, de schéma bilan, d’un croquis de paysage)

Vocabulaire : ressource – vulnérabilité – développement durable – croissance démographique – pays en développement – pays émergent –

Problématique : Quels sont les effets de la croissance démographique sur les sociétés et les ressources ?

Déroulé de la séquence : 8 heures

Introduction et entrée par le sujet grâce à une caricature (méthode)
Séance 1 : Population et développement en Inde (analyse d’un graphique)
Séance 2 : L’Inde, une croissance qui pose de nombreux défis (travail de groupe et réalisation d’un tableau)
Séance 3 : La notion d’échelle est abordée à partir de la carte de l’IDH par Etat + réalisation d’un croquis de paysage
Séance 4 : Croissance et démographie au Nigéria (réalisation d’un tableau)
Séance 5 : Les populations d’Europe et des EU (Rédiger réponses simples)
Séances 6 :  Bilan des 3 EDC : réalisation d’un tableau (Transition démographique / pays émergents / pays développés…)
Séances 7 & 8 : La croissance de la population mondiale et ses conséquences (carte par anamorphose, localisation des 10 pays les + peuplés, caricature) et nécessité de mettre en place un DD.

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.