L’idée de liberté est abstraite, souvent difficile d’accès aux élèves. Elle repose souvent sur un présupposé des adolescents, celui de la liberté envisagée comme une liberté totale : « je fais ce que je veux, si je veux, où je veux, quand je veux ». Démarche envisagée : La spatialisation de l’idée de liberté en empruntant à la psychologie cognitive (zone proximale de développement , zone de confidentialité…), aux modèles de la géographie peut aider à mieux appréhender le concept de liberté au sens de la DDHC de 1789 : une liberté avec limites. La séance envisagée est la première séance d’un EPI : « Information, communication et conduites à risques des adolescents » consacré à la liberté d’expression et ses enjeux. Elle permet d’appréhender le concept de liberté. La séance amène les élèves à définir les libertés par leurs limites. Leur usage engendre des oppositions entre les composantes d’une société.

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.