Suite à l’édito publié à cette adresse, je propose cette séance qui peut faire partie d’une séquence plus large sur le thème du Coronavirus.

1/ L’annonce du confinement du 16 mars avec application au 17 mars midi a entraîné de gros mouvements de population. L’étude de cette 1/carte de France montre que 3/des régions ont perdu des habitants (rouge clair et foncé) comme Paris, les Alpes et les Pyrénées), 4/des régions en ont gagné (vert clair et foncé) comme pas mal de régions centrales, rurales et que 5/d’autres sont restées stables (gris) comme le Nord, l’Est, la vallée de la Loire. Les explications, 6/, tiennent à plusieurs facteurs comme le départ des touristes, le vidage des stations de ski, la fuite de la région parisienne vers des résidences secondaires. Une France des campagnes préférée à celle des villes pour ce contexte prévisible d’enfermement.

Sources : https://www.bfmtv.com/societe/carte-voici-les-departements-qui-ont-perdu-le-plus-de-population-pendant-le-confinement-1891857.html basé sur: https://insee.fr/fr/information/4477356#tableau-figure

2/ De quoi interroger les français sur leur rapport au logement. Ce 1/texte montre que 2/que le Covid aurait fait émergé une réflexion sur ses conditions de logement et que 3/les propriétaires d’appartements spacieux et de maisons individuelles s’estiment mieux lotis, que 4/le télétravail fait réfléchir les entreprises sur la nécessité d’avoir des bureaux pour tout le monde tout le temps et que les habitants n’ont plus forcément besoin d’être proches de leur travail ou des moyens de transports pour y arriver et que 5/les prix s’en verront modifiés (la verdure et les espaces extérieurs auront un coût…)

Les Clionautes multi-écran

Vous souhaitez lire la suite ?

Actifs dans le débat public sur l'enseignement de nos disciplines et de nos pratiques pédagogiques, nous cherchons à proposer des services multiples, à commencer par une maintenance professionnelle de nos sites.

Adhérer aux Clionautes pour accéder aux ressources disponibles dans l'espace réservé ne se limite pas à un simple réflexe consumériste.

La modestie de la cotisation demandée ne saurait donc constituer un obstacle pour un soutien à notre démarche.